Les mots de Soraya sur le livre de Fanny Saintenoy J’ai dû vous croiser dans Paris

“Un recueil composé de 24 nouvelles dans la collection main de femme. C’est une collection d’expression et de tranche de vie de femmes. Avec un format menu, à la couverture douce et épurée.
Ils sont de toute beauté.

«J’ai dû vous croiser dans Paris», c’est un œil, une sensibilité. Déambuler dans les rues, les quais, les gares et capter des instants de vie, d’anonymes, de la diversité qui peuple Paris.
Dans le tourbillon du quotidien, que voyons-nous vraiment des gens qui nous entourent ? Il en faut de l’attention pour voir, voir vraiment, écouter et sourire.
Ce sont des instants authentiques, parfois légers et parfois chargés d’émotion.

J’ai été touchée par ces petites histoires mais si je devais en choisir une, ce serait : au Père-Lachaise.
«Le drame, c’est de se lever, de se coucher, de s’agiter entre temps et de se laisser glisser. Le drame, c’est la vie quotidienne» Françoise Sagan.
«Je n’ai jamais eu peur de la solitude. Je lis. Les gens qui lisent n’ont pas peur de l’ennui, les sources sont infinies. C’est une garantie une assurance jours pleins.»

Une lecture réconfortante et douce. Une jolie découverte.”

En savoir plus sur J’ai dû vous croiser dans Paris

Vous aimez, partagez !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *