La petite librairie

L'homme semence

48 pages – Octobre 2006
La onzième édition est parue en août 2020

L’homme semence est un récit écrit en 1919.
En 1852, Violette Ailhaud est en âge de se marier quand son village des Basses-Alpes est brutalement privé de tous ses hommes par la répression qui suit le soulèvement républicain de décembre 1851. Il s’écoule plus de deux ans avant qu’un homme n’apparaisse : «ça vient du fond de la vallée. Bien avant que ça passe le gué de la rivière, que l’ombre tranche, en un long clin d’œil, le brillant de l’eau entre les Iscles, nous savons que c’est un homme. Nos corps vides de femmes sans mari se sont mis à résonner d’une façon qui ne trompe pas. Nos bras fatigués s’arrêtent tous ensemble d’amonteiller le foin. Nous nous regardons et chacune se souvient du serment. Nos mains s’empoignent et nos doigts se serrent à en craquer les jointures : notre rêve est en marche, glaçant d’effroi et brûlant de désir.» 

Lire un extrait.

Écouter les premières lignes

Postface de l’historien Jean-Marie Guillon de l’université de Provence, membre de l’association 1851.

L’homme semence est interprété par le théâtre, le cinéma, le conte, la danse, la bande dessinée, la gravure…

VIOLETTE AILHAUD
Née en 1835, Violette Ailhaud est morte en 1925. «L’homme semence» est un récit écrit en 1919.
Pour la seconde fois en 70 ans, son village vient de perdre tous ses hommes. 

L’homme semence a également été publié :
• en Italie : L’uomo seme, traduit par Monica Capuani, aux éditions Playgroung : www.playgroundlibri.it
• en Suède : Såningsmannenédité par la maison d’éditions suédoise “Elisabeth Grate Bokförlag”
• en Espagne : version illustrée El hombre simiente illstrado por Patricia Romero, traducido por Phil Camino, édité par La Huerta Grande editorial
• au Chili : El hombre semen, traduit par Caroline Stamm et Galo Ghigliotto, aux éditions Edicola Ediciones, octobre 2015
• au Pays-Bas : De Zaaier, traduit par Els Hekkenberg – illustration de couverture : Mandragore – illustrations intérieure : Laetitia Rouxel, aux éditions AD. Donker – Rotterdam

et est paru aux éditions Parole :
• en version allemande : Der Samenmann, traduit par Frédérique Marie Miñana
• en version anglaise : The Seed Man, traduit par Nancy Huston
• en version occitan provençal : Samenaire de vidas, traduit par Daniel Daumàs

Les mots des lectrices et lecteurs :
Laura C.

Ce livre existe également en version eBook

Vous aimez, partagez !

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “L’homme semence”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

css.php