Samenaire de vidas

8,00 

Autrice Violette Ailhaud
Traducteur
Daniel Daumàs

Description

48 pages – Septembre 2020

En 1852, Violette Ailhaud est en âge de se marier quand son village des Basses-Alpes est brutalement privé de tous ses hommes par la répression qui suit le soulèvement républicain de décembre 1851. Deux ans passent dans un isolement total. Entre femmes, serment est fait que si un homme vient, il sera leur mari commun, afin que la vie continue dans le ventre de chacune.

« Aquò venguet dau fons de la comba. Tre que passet la gafa, que l’ombra aguet escafat lei belugas de l’aiga tras leis isclas, se veguet qu’era un òme. Nòstra natura de femnas sensa espós se metet a brandilhar. Nòstrei braçs s’arreston d’amolonar le fen. Se regardam e caduna se soven dau jurament. S’aganton nòstrei mans e se sarron a ne’n far petar lei jonchas. S’alarga nòstre pantais, esfrai deliciós entre paur e desideri. »

Postface de l’historien Jean-Marie Guillon de l’université de Provence, membre de l’association 1851.

Lire un extrait

Regardez Daniel Daumàs dans «Vaqui» sur France 3, avec Jean Darot 

Édité sous forme d’un petit livre, ce texte a touché de nombreuses personnes grâce à un bouche-à-oreille qui n’a cessé de s’amplifier. Parmi les lecteurs, un certain nombre d’artistes ont mis leur art au service du témoignage de Violette Ailhaud. Le théâtre, la danse, le conte, la lecture, la gravure, le cinéma et la bande dessinée ont formé une ronde d’interprétations qui permet à ce texte universel de faire le tour de la Terre.

Le film de Marine Francen, « Le Semeur », est sorti le 15 novembre 2017.

L’homme semence a également été publié :
• en Italie : L’uomo seme, traduit par Monica Capuani, aux éditions Playgroung : www.playgroundlibri.it
• en Suède : Såningsmannenédité par la maison d’éditions suédoise “Elisabeth Grate Bokförlag”
• en Espagne : version illustrée El hombre simiente illstrado por Patricia Romero, traducido por Phil Camino, édité par La Huerta Grande editorial
• au Chili : El hombre semen, traduit par Caroline Stamm et Galo Ghigliotto, aux éditions Edicola Ediciones, octobre 2015
• au Pays-Bas : De Zaaier, traduit par Els Hekkenberg – illustration de couverture : Mandragore – illustrations intérieure : Laetitia Rouxel, aux éditions AD. Donker – Rotterdam

et est paru aux éditions Parole :
• en version allemande : Der Samenmann, traduit par Frédérique Marie Miñana
• en version anglaise : The Seed Man, traduit par Nancy Huston

L’autrice : Violette Ailhaud Née en 1835, Violette Ailhaud est morte en 1925. L’homme semence est un récit écrit en 1919. Pour la seconde fois en 70 ans, son village vient de perdre tous ses hommes.

Traducteur : Daniel Daumàs Chanteur, conteur et écriveur, Daniel Daumàs chemine depuis l’enfance avec deux langues maternelles : l’occitan provençal et le français.

Vous aimez, partagez !

Informations complémentaires

Poids 42 g
Dimensions 16 × 10 × 0.4 cm

Vous aimerez peut-être aussi…