La petite librairie

Les mots de Cath sur «Maille à maille»

La lumière du pardon…

J’ai lu une pépite publiée dans la collection Main de femme chez les éditions Parole…

« Maille à maille » est une fiction qui sonne si juste que l’on pourrait croire qu’il s’agit d’un récit. L’autrice, aujourd’hui âgée de 95 ans, avait 17 ans en 1942.

C’est avant tout une histoire de pardon, de reconstruction, de résilience.  Ce sont trois personnages féminins qui ne doivent leur survie qu’à un concours de circonstances bien particulier dans l’Allemagne nazie.
Erika, 12 ans est la fille handicapée d’un officier SS responsable du camp d’Auschwitz, Karl, qui espère en se montrant irréprochable qu’on oubliera sa fille !
Sarah, 3 ans, échappe à  Auschwitz parce que Karl la récupère pour servir de poupée vivante à sa fille.
Helga, jeune fille sourde-muette d’un psychanalyste de renom de Berlin, enlevée à ses parents, a été soustraite à son destin par Karl qui l’a prise comme domestique, elle sera d’un immense réconfort pour Sarah rebaptisée Gerda, souffre douleur d’Érika qui alterne brimades, sévices et marques d’affection…
Toutes les trois auraient dû logiquement faire partie de la solution finale  nazie…

« Maille à maille » est l’histoire de la lente reconstruction de Gerda après la guerre au rythme de son tricot; maille après maille, elle traque ses souvenirs avec le sentiment que certains lui échappent comme une maille perdue ici ou là dans son ouvrage.

 » Comment rassembler ces lambeaux de souvenirs, les rendre cohérents, les coudre ensemble pour en faire un passé, son passé, et combler ce trou noir dans lequel elle se noie? »

Il lui faudra beaucoup de temps pour apprivoiser ce passé, sortir de l’enfermement mental duquel elle restera longtemps prisonnière, et pourtant quand le hasard la remettra en présence d’Érika, elle lui offrira son pardon…

D’une écriture précise et fluide, sans pathos  l’autrice nous emmène au cœur d’une humanité complexe dans des circonstances exceptionnelles où la frontière entre bourreau et victime n’est pas toujours claire…
C’est une histoire commencée dans une douleur, une détresse absolue qui se termine dans la lumière et l’espoir. C’est un bijou, ce roman !

En savoir plus sur Maille à maille

Vous aimez, partagez !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

css.php