La petite librairie

La Chronique de Fabienne

Au café…

Il y a 30 ans de cela, je partais chaque matin de bonne heure pour rejoindre la faculté de lettres et j’aimais faire une courte pause au café du coin. Les premières fois, je restais debout, mon expresso fumant devant moi, les coudes au comptoir, à perdre mon regard dans le grand miroir où se reflétait la salle. Je balayais distraitement ce spectacle, ce petit théâtre quotidien, où ne s’agitaient, le plus souvent, que des habitués que j’avais appris à reconnaître. Je ne m’attardais sur aucun d’entre eux, ils formaient un tout dont le ciment était le parfum du café, le crissement des pieds de chaises sur le carrelage, un brouhaha de voix d’où parfois fusait un rire.

Un matin cependant, tout fut différent. Avant même de pousser la porte du café, j’étais encore sur le trottoir, je la vis. La tête légèrement penchée, sa chevelure bouclée pressée contre la vitre, les deux mains posées sur la table, elle lisait. Une fois entrée et perchée sur mon tabouret préféré, le regard planté dans le grand miroir, je ne pouvais le détacher de la lectrice. La lumière dessinait un halo autour d’elle qui semblait l’isoler du reste du monde. Absorbée dans sa lecture, elle n’appartenait plus au réel. Je lui enviais ce voyage intérieur si facilement accessible, si merveilleusement à portée de main.

Je ne vins jamais plus dans un café sans un livre dans ma poche…

Vous aimez, partagez !

Une réponse

  1. C’est tellement vrai et tellement touchant!
    Cette immersion dans le monde des mots, des représentations imaginaires qui semble nous exclure du quotidien mais nous rapproche tant de nos semblables.
    Qu’il me manque ce temps où je pouvais m’immerger dans un livre tranquillement assise sur la banquette d’un café, entourée des bruits de la vie et nourrie du murmure des mots!
    Vivement la réouverture de ces lieux magiques, qui sont aussi le moyen de faire de belles rencontres avec des lecteurs passionnés comme vous!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

css.php