#2 – Chère époque

4,00 

Autrice
Sarah Roubato

Description

Cahier de Parole n° 2
32 pages – Mars 2021

« Ma toute petite,
Je t’écris ce soir comme on se penche sur une plante qu’on n’avait pas vu pousser dans un coin du jardin où on ne se rend jamais. Comme on découvre un bijou oublié. Pour te dire que l’orage est passé, et que tu peux sortir maintenant. […] »
C’est ainsi que débute la « Lettre à la fragilité » de Sarah Roubato. Écrire des lettres est la belle manière, choisie par l’auteure, pour interroger le monde, nous faire partager des questionnements et mettre en mots les nôtres. Si les destinataires ne peuvent pas y répondre, chaque lecteur, lui, peut le faire, car ces lettres ressemblent à celles qu’on pourrait adresser à un véritable ami, celui avec qui on peut tout partager, ses colères, ses doutes, ses amours, ses pleurs, ses craintes, ses failles.
Ces 4 lettres en inaugurent d’autres à venir dans de prochains Cahiers.

Ils en parlent :

« Je viens de terminer votre lettre à la fragilité et j’ai enchaîné immédiatement sur celle pour les hommes. Que de choses à vous dire ! Mais auparavant, je préfère les lire toutes. Même si elles ne s’adressent pas au même destinataire, il me semble qu’elles sont pour moi, reçues ce matin par la poste, protégées par une belle enveloppe colorée. Je vous répondrai dès que j’aurai fini, ça ne saurait tarder…»

« J’aimerais qu’un jour ma fille vous lise. Je lui lirai moi-même
votre Lettre aux hommes et je ferai de même pour mon fils. Elles sont tellement pleines d’amour. »

« Je me suis assis avec vous, je vous ai lu et depuis, je vous emporte avec moi, vous ne me quittez plus. Je vous sème à tout vent, lettre après lettre. J’aurais aimé discuter plus encore avec vous de votre Lettre à l’Amazonie… »

« Un ami m’a offert votre cahier. Certaines de vos lettres retentiront longtemps en moi… Absolument magnifiques, poignantes… J’ai terriblement envie de vous connaître. »

Lire un extrait

Sarak Roubato
Pisteure de possibles franco-canadienne, Sarah Roubato interroge la possibilité de changement dans nos sociétés. Tout en travaillant toujours avec les mots, elle croise sa pratique d’écrivain à celle d’auteur-compositeur-interprète, et à son regard d’anthropologue.
À la recherche d’une autre relation à ses lecteurs, elle part à leur rencontre en organisant avec eux et dans leurs ateliers, fournils, caveaux, résidences, commerces, des “veillées” où ses textes – déclamés, chantés, enregistrés – deviennent un outil de lien social.
Elle propose des cinémas sonores avec la série «Les Semeurs du changement», des portraits sonores de gens qui réinventent leur métier. Elle fonde le média «Lettres d’une génération» pour donner une voix aux 15-25 ans.

 

 

Vous aimez, partagez !

Informations complémentaires

Poids 55 g
Dimensions 14.5 × 21 × 2 cm

Vous aimerez peut-être aussi…