La petite librairie

#1 - Cabines

Auteur
Gilles Vincent

4,00 

Partagez !

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on whatsapp
Share on email
Share on skype

Cahier de Parole n° 1
32 pages – Mars 2021

Sur la place d’un village, un homme se retrouve enfermé dans une cabine téléphonique.
Cabines est le récit de cette journée particulière, de cette vie provisoirement arrêtée. Mais c’est aussi, en filigrane, l’annonce des orages totalitaires qui menacent aujourd’hui le cœur de nos existences.

« Ce texte, c’est d’abord l’illustration de mes peurs citoyennes.
Depuis des années, j’assiste au naufrage démocratique de mon pays, comme si les hommes, face à la peur de tout, avaient rendu les armes.
Cabines est un texte sombre. Un texte où l’angoisse se fait crescendo jusqu’à la chute. Vertigineuse.
Un récit au format de littérature noire pour que nous ne puissions pas dire « On ne savait pas… » Gilles Vincent  – Janvier 2021

Ils en parlent :

« Qui sont les « barbares » ? Les barbares sont ceux qui organisent la barbarie. » Jean Ortiz, universitaire et syndicaliste, Pau (64)

« Dans la lignée de Matin brun, un conte glaçant, écrit au cordeau et qui se lit d’un seul souffle. » Emma, librairie L’Orange bleue, Orange (82)

« Un texte qui te plonge dans une dystopie du fascisme avec une angoisse crescendo. Parfaitement adapté aux ados. » Roger, librairie Torcatis, Perpignan (66)

« Embarqué dès les premières lignes. Haletant, terrifiant, passionnant. » Yvon, librairie Le temps de lire, Lafrançaise (82)

« N’attendez pas trop. Après, il pourrait être trop tard. » Cédric, L’escapade, Oloron-Sainte-Marie (64)

« On transpire dans ce récit pourtant glacial. Et c’est avec peine qu’on retrouve son souffle une fois la lecture terminée. » Karine, librairie Le Kairn, Arras-en-Lavedan (65)

Lire un extrait

Vous aimez, partagez !
css.php