La petite librairie

La vie de la maison

Le nouvel essai de Nicolas Roméas “Juste un mot”, en prévente jusqu’au 5 septembre 2022

Il faut ouvrir ce livre et oser les premières pages pour comprendre que l’écriture nous entraîne dans des recoins où on ne savait pas qu’on pouvait aller, nous, les spectateurs, les lecteurs, les non initiés à l’art, mais aussi, nous les artistes qui ne savons pas toujours où nous mène l’art que nous pratiquons.

Il faut lire les pages suivantes pour entendre les poétiques et politiques interrogations de Nicolas Roméas qui parlent de chacun en tant qu’humain riche de sensibilité, de celle qui nous parle de tous et nous permet d’ouvrir les yeux et le reste, sur notre monde.

Il faut poursuivre encore pour apprécier et désirer aller encore plus loin.

Aucun effort à faire, on tourne les pages, on se laisse convaincre – ou non – mais la question n’est pas là, parce qu’au fur et à mesure, notre discernement s’affine, notre curiosité s’affirme, notre sensibilité bouillonne.

Alors, oui, ce livre est pour chacun.

On comprendra le geste de Corinne Masiero au-delà de tout voyeurisme, éclat médiatique mais bien dans sa portée la plus juste, le geste artistique et vivant d’une magnifique comédienne-ouvrière.

« Le geste artistique, en créant des langages irrationnels, est chez nous, aujourd’hui, l’ultime témoin actif d’un processus qui doit s’appliquer à l’ensemble de la vie.
Il témoigne de l’indispensable incompréhension de certaines choses, de la nécessité de préserver l’inconnu, c’est-à-dire, si le mot n’était pas presque inutilisable, d’une relation sacrée à ce qui existe à nos yeux et pourtant nous échappe. »

Vous aimez, partagez !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

css.php